Le Train des Merveilles

Toutes les informations pratiques sur la ligne

Informations sur le Train des Merveilles

Historique de la ligne

Plus de 100 kilomètres de découverte sur les rails avec la ligne ferroviaire Nice - Cuneo. Une occasion de découvrir de façon originale les paysages des parcs Alpi Marittime et Mercantour.

La ligne, inaugurée en 1928, est un véritable bijou ferroviaire : pour traverser ces bastions montagneux, on a construit des ponts audacieux qui traversent les vallées étroites de la Roya et de la Vermenagna et on a creusé de nombreux tunnels. Certains d'entre eux sont hélicoïdaux : ils serpentent dans le rocher et font perdre agréablement la "boussole" au passager qui voyage...

L'ouverture de la liaison Nice - Cuneo a immédiatement profité au trafic entre le Piémont et la mer, mais surtout au trafic international entre l'Europe du Nord et Nice. L'itinéraire entre Berne et Sanremo, via Loetschberg, Simplon, Arona, Turin et Cuneo, réduisit considérablement le temps de trajet par rapport au précédent, via Arona, Novara, Savone. En 1936, le trajet entre Berne et Sanremo ne dura que 12 heures. Le départ de Berne, en correspondance avec les trains de Londres, Bruxelles, Amsterdam, Amsterdam, Oslo et Berlin, reliait enfin la Côte d'Azur à l'Europe du Nord.

Malheureusement, avec la déclaration de guerre de l'Italie à la France, la ligne subit de premiers dégâts. Les dommages les plus importants furent causés par les Allemands durant la seconde guerre mondiale qui la détruisirent en plusieurs endroits lorsqu'il se retirèrent. Sa réactivation complète en 1979, après de longues et coûteuses réparations, était aussi un symbole de l'amitié renouvelée entre les Italiens et les Français, qui, dans le conflit s'étaient sentis "poignardés" par l'alliance de Mussolini avec Hitler.

La ligne, née comme une liaison internationale rapide entre le Piémont et la Côte d'Azur, a subi un déclin constant au fil des années, malgré son côté spectaculaire... Fin 2017, la ligne a été fermée pour des travaux d'entretien extraordinaires. Elle rouvrira en 2018, année qui devrait marquer un nouveau cap pour la ligne

Curiosités techniques de la ligne ferroviaire

La ligne Cuneo-Ventimille-Nizza est considérée comme l'un des tronçons ferroviaires les plus audacieux d'Europe.
Le parcours de Cuneo a Ventimille se développe sur 96 km. Celui qui, depuis Breil-sur-Roya dévie vers Sospel et Nice, atteint 119 km.
Sur le tracé, on recense 81 tunnels et des dizaines de ponts.
Parmi les travaux d'ingénierie les plus spectaculaires : le tunnel hélicoïdal de Vernante (sur 1602 m de longueur, on observe une dénivellation de 32 m). Sur la même commune le Viaduc Rivoira avec 14 lumières; le tunnel de Tende (8099 m); le tunnel Branego (1272 m en forme de fer à cheval) et le Tunnel Cagnolina (1497 m) entre Vievola et Tende; le tunnel Bosseglia (1584 m en forme de fer à cheval) prés de La Brigue, etc.
Entre Cuneo et Vintimille, on trouve 17 gares : 6 entre Cuneo et Limone; 7 en France et 4 en Ligurie.

Scènes historiques de la ligne

Ce site a été réalisé dans le cadre du PIT "Espace transfrontalier Marittime Mercantour" Programme ALCOTRA 2007 - 2013 et mis à jour grâce au projet :